samedi 22 août 2009

Google Livres : 7 millions de livres à portée de clic...

Qui n'a pas rêvé d'une bibliothèque de millions de livres chez soi ?
Google Recherche de Livres (Google Books) est la plus grosse bibliothèque numérique, à la portée de tous.
Google classe les livres en 3 types : les livres en librairie et sous droits d'auteur; les livres sous droits d'auteurs mais épuisés; les livres non soumis au copyright.
C'est la numérisation des premiers qui pose problème et c'est par inadvertance de Google à numérisé des livres de la première catégorie, aux USA.
Il y a trois ans, la Guilde des auteurs américains (Authors Guild), l'Association des éditeurs américains (Association of American Publishers) et une poignée d'auteurs et d'éditeurs indépendants ont alors entamé une procédure de recours collectif contre Google Recherche de Livres. Une décision sera rendue en octobre prochain par le tribunal de New York, concernant l'arrangement de 125 millions $ proposé par Google aux éditeurs américains comme dédommagement.
Cet accord permet aux auteurs et aux éditeurs d'activer les modèles d'"aperçu" et d'"achat" qui rendent leurs titres encore plus accessibles sur Google Recherche de Livres.
Concrètement, si vous cherchez "le tour du monde en 80 jours", sont alors affichés tous les livres en rapport avec la recherche. Il est possible alors de filtrer cette recherche car beaucoup de livres n'ont pas d'aperçu ou proposent seulement des extraits. Cliquer sur le livre nous dirige vers une page d'infos sur ce livre et indique les sites où se procurer l'oeuvre. Si l'on filtre "affichage du livre entier uniquement", les oeuvres proposées n'ont plus rien à voir avec Jules Verne.
Ainsi, Google Books est devenu un poids lourd du livre numérique; même la Bibliothèque nationale de France (BNF) qui s'opposait à Google jusqu'alors, fait appel à Google Books. Selon une information parue dans le quotidien La Tribune, la BNF serait sur le point de confier à Google la numérisation de son fonds éditorial. « Ce changement de stratégie a été motivé par le coût extrêmement élevé de la numérisation des livres », explique La Tribune, qui chiffre ce budget à 50 millions d'euros par an alors que la BNF n'y consacrerait que 5 millions d'euros.
Mais ce monopole inquiète : Microsoft, Yahoo! et Amazon ont rejoint l'Open Books Alliance pour tenter de s'opposer au projet immense de Google Books.

Google Books est une énorme base de données du livre qui pérénise ainsi l'oeuvre.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire