mercredi 9 septembre 2009

Le feuilleton du moment : Hachun & Nun...

C'est fait, les premières classes fermées pour enrayer la pandémie H1N1 : lundi 7 septembre 2009, la propagation du virus a obligé l'Éducation nationale à fermer une classe du lycée Arsonval à Saint-Maur-des-Fossés (Val de Marne), une autre en Ariège et une dans le Lot. C'est, en tout, sept fermetures de classes (trois dans le premier degré et quatre dans le second degré) ainsi que deux fermetures d’écoles dans les académies de Créteil, Toulouse, Montpellier et Nice. 
La cartable numérique a été mis en places pour ces élèves. Le dispositif devrait être généralisé aux collèges & lycées dès le 15 septembre.
Internet assure donc une fonction de continuité éducative qui va être généralisée aux entreprises, une aubaine pour les opérateurs de téléphonie !
Au niveau des entreprises, Orange propose désormais une clé 3G « spéciale pandémie », avec deux mois de connexion illimitée (pour environ 100 euros) : « (...) il est possible qu'une accélération de l'épidémie se produise (...) à l'automne. Cette évolution pourrait conduire à un absentéisme en entreprise pouvant excéder les 50% ». Onenet, Completel ou encore 4com, sur le créneau des conférences téléphoniques, suivent également le pas. Pour l'AFTT (l'Association française du Télétravail et des Téléactivités), « en cas de pandémie grippale, (...) le télétravail est considéré comme un aménagement du poste de travail rendu nécessaire pour permettre la poursuite du fonctionnement de l'entreprise et garantir la protection des salariés ». Un avis également partagé par les pouvoirs publics au travers de la circulaire DGT 2009/16 du 3 juillet 2009 du plan de continuité d'activité (PCA).
Lu sur neteco

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire