mercredi 14 octobre 2009

P2P, streaming et Hadopi2...

La loi Hadopi2 veut faire le ménage en réduisant le téléchargement illégal de type P2P. Les députés et sénateurs ont toujours un temps de retard...
Des études montrent que le téléchargement en P2P (Peer-to-Peer : échange de fichiers d'ordinateur à ordinateur) est en perte de vitesse au profit du streaming. L'explosion des sites comme YouTube et Dailymotion exploitent le streaming.
Basée sur les informations de 110 FAI (Fournisseurs d'Accès Internet) à travers le monde, l'étude d'Arbor Networks montre que le P2P ne représente plus que 18 % du trafic total, contre 40 % il y a à peine deux ans. Et s'il s'agit d'une moyenne. Grâce au streaming, mais aussi aux sites de téléchargement de type RapidShare et MegaUpload, le protocole Web est repassé au-dessus de la barre des 50 % du trafic (52 % précisément).
Mais je vous rassure, le spectre d'action d'Hadopi2 est large et ne se limite pas au P2P; il n'en reste pas moins que les fabricants de lois, sénateurs et députés bedonnants, sont souvent dépassés par l'évolution des technologies; la fracture numérique est d'abord intergénérationnelle.
Lu sur pcinpact

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire