dimanche 3 janvier 2010

Ado au dodo, pas de bobo...

C'est une étude américaine de l'Université de Columbia publiée dans la revue Sleep qui révèle que le manque de sommeil accroît le risque de dépression et de comportements suicidaires chez les adolescents.
Menée sur 15659 collégiens et lycéens, cette étude montre que, si le couché a lieu après minuit, le risque de dépression est supérieur à 24%.
Mais pourquoi ces ados dorment si peu ?
C'est pas pour faire leurs devoir qu'ils se couchent si tard mais 2 éléments de la vie moderne jouent, selon mon avis : l'IM (messagerie instantanée) et les jeux vidéos. Ces 2 activités ont le gros défaut d'être très prenantes et addictives.
Le rôle des parents est primordiale dans le contrôle de l'heure du couché, car n'oublions pas, les ados ne sont pas des adultes mais encore des enfants.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire