lundi 13 juin 2011

Test du Quillit stylus pen de Proporta...

C'est bientôt la fête des pères; voici un cadeau qui devrait ravir tout les papas, un peu geek.
Le Quillit stylus pen est un stylo/stylet de luxe qui s'utilise comme un stylo bille noir, un stylet pour écran résistif ou un stylet pour écran capacitif.
En effet, côté stylet, le Quilit stylus pen présente une pointe de stylo bille noir que l'on peut rentrer/sortir en tournant l'extremité dans le sens des aiguilles d'une montre; dans le sens contraire, vous ferez apparaître le stylus pour écran résistif.
De l'autre côté se trouve un pinceau de poils qui permet l'utilisation du stylet sur écran capacitif, que l'on peut sortir/rentrer en faisant tourner l'extrémité dans un sens ou l'autre.
L'aspect du Quilit stylus pen est noir argenté, rainuré sur la partie où les doigts sont posés; l'aspect est de grande qualité.
Il est livré dans une boîte carton d'où l'on extrait un compartiment plastique aspect velours. 
Ce support, où l'on peut ranger le stylus, est accompagné d'un petit carton où il est inscrit les phases suivantes, qui sonnent comme une prière ou un hymne, et que je vous traduis de l'anglais "Ceci est mon stylet. Il y en a beaucoup comme celui-ci, mais celui là est le mien. Sans moi, mon stylet est inutile. Sans mon stylet, je suis inutile."
Concernant son utilisation : le stylo noir est agréable à utiliser.
Le stylet est également pratique; le pinceau est assez précis malgré sa largeur, car on peut utiliser son bord en le couchant. Il faut appuyer un peu pour avoir un effet sur l'écran capacitif.
Mais comme tous les stylets, il reste moins précis et moins rapide que l'utilisation du doigt, même après quelques jours d'apprentissage. Un de ses avantages et de ne pas laisser de traces de doigts sur l'écran.
Pour conclure : le Quillit stylus pen est un outil très utile par sa triple fonction en une; il ravira les personnes qui veulent garder leurs écrans propres en permanence; c'est également une bonne idée de cadeau.
Prix de vente : 29,95 € chez Proporta

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire